Notre expérience

Dans le cadre des TPE nous avons décidé de réaliser une expérience sur des levures rouges de souche ADE 2. Nous avons donc mis en culture des levures et nous les avons exposées à des doses plus ou moins fortes de rayons X. Les doses auxquelles ont été exposées les levures sont : 

- 0.1 mGy ( dose reçue lorsque l'on passe une radiographie de la main)

- 1 mGy (dose reçue lorsque l'on passe une radiographie de parties épaisses du corps comme l'abdomen ou le bassin )

- 10 mGy ( dose reçue lorsque l'on passe un scanner )

Si nous avons choisi ces doses là, c'est parce qu'elles correspondent aux doses émises lors de différents examens médicaux. Nous allons donc pouvoir constater si ces examens peuvent présenter des risques de mutation de l'ADN.

    Matériel:

- 4 boîtes de pétri avec milieu nourrissant.

- Levures rouges (souche ADE2)

- Bec-bunsen

- Blouses et masques pour ne pas contaminer les cultures

- Un öse

- Une source de rayons X.

 

Protocole :

 

1) Se placer en milieu stérile, et "piquer" les levures rouges

Il faut tout d'abord se placer en milieu stérile, et prendre toutes les précautions pour ne pas contaminer le milieu.

- Allumer le Bec-bünsen, et stériliser l'öse.

Sur cette image on peut voir Simon qui numérote les boîtes et s'apprête à stériliser l'öse.

- Ouvrir le tube à essai contenant les levures rouges, et tremper l'öse dedans afin d'en prélever. Une fois l'opération effectuée, refermer le tube à essai (tout en tenant celui-ci près de la flamme pour stériliser l'air.).

- Ouvrir ensuite la boîte de pétri

- Etaler maintenant méthodiquement les levures prélevées à l'aide de l'öse

- Enfin refermer la boîte de pétri.

Répéter cette opération pour les 4 boîtes.

 Voici une photo des 4 boîtes avec les levures.

2) L'exposition aux rayons X

 Une fois nos 4 boîtes préparées , nous devons maintenant les soumettre au rayonnement X, à une dose plus ou moins élevée.

 - Nous avons donc 4 boîtes, contenant chacune des levures rouges mises en culture. Nous allons donc soumettre 3 de celles-ci à des doses différentes de rayons X.

- La première boîte est notre boîte témoin, celle-ci ne sera donc pas exposée aux rayons X.

- La deuxième a été exposée à un shoot, cela correspond à une dose de 0.1 mGy (Dose d'une radiographie de la main)

- La troisième a été exposée à 10 shoots, cela correspond à une dose de 1mGy ( Dose d'une radiographie de parties épaisses du corps commec l'abdomen ou le bassin)

- La quatrième a été exposée à 100 shoots, cela correspond à une dose de 10mGy  ( Dose d'un scanner)

 

Résultats :

 Après avoir laissé les levures en culture pendant une semaine, nous pouvons maintenant observer et interpreter les résultats.

Photo de nos 4 boîtes alignées. 

Observations :

Boîte témoin, dose reçue 0 Gy :

 

Photo de notre boîte témoin.

Les colonies de levures se sont correctement développées, elles sont bien rouges et de taille normale, nous n'observons aucune levure "blanche", ou levure qui aurait muté.

 

Boîte numéro 2, dose reçue 0.1 mGy :

 

Photo de la boîte numéro 2.

Les colonies de levures se sont correctement développées, elles sont rouges et de taille normale, sauf une levure, qui est blanche .

La colonie de levures mutantes se trouve au centre de la photographie.

Boîte numéro 3, dose reçue 1 mGy :

Photo de la boîte numéro 3.

Ici aussi les colonies de levures se sont développées correctement, aucune mutation, elles sont de bonne taille et bien rouges.

 Boîte numéro 4, dose reçue 10 mGy :

Photo de la boîte numéro 4. 

Dans cette boîte, encore une fois, les colonies de levures se sont correctements développées.

Interprétations : 

On observe que dans toutes les boîtes, les colonies de levures se sont correctement développées. Exception faite de la boîte numéro 2, dans laquelle on recense 1 cas de mutation, mais vu que celui-ci est isolé, on en déduit que c'est une mutation faisant partie des mutations aléatoires pouvant survenir à tout type de cellules  dans n'importe quelles conditions.

Par conséquent, vu que suite à leur exposition aux rayons X, les levures ne présentent pas de mutations immédiatemment visibles, on peut en déduire que les doses de rayons X, que nous leur avons administrées, étaient trop faibles pour provoquer des mutations.

Conclusion :

 On en conclut donc, que les doses reçues lors de différents examens radiologiques ( scanner, radiographie etc.), ne sont pas suffisantes pour provoquer une mutation immédiate de l'ADN (dans le cas des levures, mais c'est aussi le cas pour l'homme). Pour voir les effets des rayons X sur les levures, il aurait fallut exposer celles-ci à des doses très fortes de rayons X, telles que 10 Gy par exemple.

Page suivante: conclusion

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×